Hypnose et Arrêt du tabac, cas particulier d’addiction

Fumer peut être considéré comme un « comportement pathogène ». Ce dans le sens où il est néfaste pour l’individu, au même titre que d’autres comportements de dépendance comme par exemple la dépendance à l’alcool, au sucre, ou aux jeux vidéo.

L’arrêt du tabac est un motif courant de consultation, les thérapies par l’hypnose produisant statistiquement d’excellents résultats.

 

Hypnose et arrêt du tabac : notre méthode

Il existe une différence importante entre l’hypnose que nous pratiquons et celle utilisée couramment pour le traitement du tabagisme.

La plupart des thérapies par l’hypnose sont basées sur des suggestions, faites au patient en état d’hypnose, associant une sensation de dégoût au tabac. C’est en implantant cette association dans le cerveau des patients – par conséquent dans leur corps –  que ceux-ci arrête de fumer. Une sensation de dégoût étant créée dès que l’idée du tabac arrive au cerveau, par la vue, l’odeur, la pensée, etc.

Notre méthode, au contraire, ne va pas suggérer quelque chose au patient, mais va enlever la tension à l’origine de ce besoin irrépressible – en l’occurrence fumer. De cette façon, l’anxiété sous-jacente ne se reportera pas sur un autre comportement pour être soulagée. Elle n’aura plus besoin d’être compensée par quelque comportement compulsif, puisque les tensions auront disparu.

 

Notre approche

Notre approche est la suivante : le but n’est pas de changer uniquement le comportement – fumer – mais d’enlever le blocage à la source de ce comportement. Une peur ou une culpabilité, souvent une combinaison des deux. Nous n’allons donc pas directement agir sur le comportement, mais il se modifiera de lui-même comme le résultat, comme la manifestation extérieure de la modification intérieure. Ainsi, l’arrêt du tabac sera une conséquence et non une finalité.

En effet, si l’on modifie uniquement le comportement, l’origine du problème sera toujours présente et se déplacera. Ce qui produira un autre « comportement pathogène », lui aussi à corriger. C’est alors un cercle sans fin.

L’hypnose est une technique efficace dans la prise en charge de l’arrêt du tabac. Bien entendu, la motivation doit être personnelle, et sincère, et non provenir de l’entourage – comme pour tout réel changement. Je dirais même que cette motivation n’est pas quelque chose que l’on décide, mais que l’on ressent.

L’auto-hypnose est un outil supplémentaire que nous proposons dans le processus d’arrêt du tabac, ainsi que pour d’autres dépendances. On l’apprend au patient afin de le rendre plus autonome, pour l’aider au quotidien à faire le nettoyage des tensions. Ces dernières peuvent venir s’accumuler petit à petit, et qui sont, quand elles sont récentes, faciles à enlever seul.

Prendre rendez-vous