Hypnose et douleur

Parce que la douleur est créée dans le cerveau, il est tout à fait approprié d’utiliser l’hypnose pour la diminuer, et la faire disparaître. C’est une technique très efficace, d’ailleurs utilisée dans les hôpitaux pour remplacer certaines anesthésies.

L’hypnose peut donc largement soulager les douleurs telles que arthrose, arthrite, maux de tête, migraines, maux de ventre, mais aussi lombalgies, crampes récurrentes et même douleurs des règles.

Contrairement à ce que l’on croit, la douleur n’est pas une représentation fidèle du dommage corporel réel. Par exemple blessure, usure, inflammation, etc. Il n’y a en fait presque aucun rapport entre l’état du corps et la douleur ressentie.

En général, toute douleur provoque aussi une crispation involontaire du corps, qui renforce la tension. Et donc renforce la douleur. Il est malheureusement très facile de tomber dans un cercle vicieux.

La douleur, un signal « qui nous veut du bien »

La douleur est un signal nerveux créé dans le cerveau en réponse à un signal associé à du danger. Il s’agit d’une réaction du cerveau pour protéger le corps. Parfois, croyant bien faire, le cerveau s’emballe et associe trop de choses à du danger potentiel, basé sur son apprentissage à travers les expériences passées. Il convient alors d’aider le cerveau à reconnaître ce qui est effectivement dangereux, et ce qui ne l’est plus.

Une douleur est définie comme « chronique » au bout de 3 mois, voire au bout d’un mois selon certains. La douleur s’installe d’autant plus profondément, et sera d’autant plus facilement déclenchée, qu’elle est là depuis longtemps. Comme un skieur a plus de chance de skier sur les traces déjà formées dans la neige. Plus ces traces sont profondes, plus il sera facile de rentrer dedans, et d’y rester.

Cependant, on peut réapprendre au cerveau les circuits « corrects ». Et ainsi volontairement sortir des traces enfoncées dans la neige, de sorte que le signal de douleur est de moins en moins activé, et le seuil d’activation est plus élevé.

La douleur est intimement lié à la notion de peur

Elle est d’ailleurs définie dans le milieu médical comme une émotion, et dépend fortement de l’état psychologique de la personne.

En travaillant sur les peurs grâce à l’hypnose, les situations catégorisées comme « dangereuses » et déclenchant la douleur sont de moins en moins nombreuses. La douleur est réduite en fréquence, et en intensité. Plus le bien-être revient, plus la peur – donc la douleur – s’efface. C’est un cercle vertueux.

Prendre rendez-vous